Palabres...

Palabres...

Y' a un caillou dans ma chaussure !

medium_essais2_003

 

C'est un phénomène courant quand on marche sur des sentiers sablonneux ou empierrés de se retrouver, au bout d'un certain temps, avec un petit caillou dans la chaussure. Ce passager clandestin devient vite une source de gêne et d'agacement. Notre irritation est double lorsque l'on porte des chaussures de montagne nouées jusqu'en haut des chevilles qu'il faut alors délacer et relacer pour se débarrasser de l'intrus! Certains prennent toutefois cela avec philosophie en s'inspirant d'un dicton de l'Indoukouch selon lequel «Lorsque l'on est heureux on doit mettre un petit caillou dans sa chaussure pour ne pas oublier les malheurs du monde».  Mais avec moi cela ne marche pas, je n'arrive malheureusement pas à circonvenir mentalement l'intrus et je dois reconnaître qu'il gâche mon plaisir de marcher.

Voulant savoir comment un tel objet inanimé pouvait se retrouver ainsi dans ma chaussure sans y être invité, j'ai interrogé un ami spécialiste de la physique des objets inertes sur les lois pouvant expliquer, et le cas échéant prévenir, le phénomène. Et bien l'explication qu'il m'a donnée est toute simple: en comprimant le caillou contre le sol, l'arrière de la semelle, qui est animée d'un déplacement horizontal avant, lui imprime un mouvement rotatif ascensionnel dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le caillou vient ainsi buter contre le haut de la cheville et s'infiltre dans la chaussure en profitant du bâillement provoqué par le mouvement de la marche. La seule mesure préventive possible est de marcher sur la pointe des pieds, mais c'est plutôt fatigant à la longue, surtout si vous avez décidé de faire le tour du Larzac ou le pèlerinage à St Jacques de Compostelle.

Cela étant, aussi pertinente soit elle, l'explication donnée par mon ami ne me satisfait pas pleinement, je pense qu'elle laisse dans l'ombre un aspect fondamental qui tient à la motivation du caillou. Je suis de ceux qui pensent que le monde minéral est vivant, à l'instar du monde végétal et animal. Nul scientifique d'ailleurs ne conteste que nous sommes tous constitués : cailloux, arbres, fleurs, animaux, humains, de poussière d'étoiles issue du Big-Bang. Ce qui nous différencie est le mode d'organisation de la matière dont nous sommes constitués et le niveau de conscience dont elle jouit, rien de plus, et encore trouve-t-on des similitudes entre les différents règnes. Ne dit on pas d'un humain parfois que c'est une «plante verte», une «tête de mule» ou qu'il a un « cœur de pierre».

Partant de ce postulat, je pense donc que les cailloux, qui ne disposent pas d'organe de locomotion, ont développé, selon les principes de Darwin, un moyen astucieux de se déplacer en sautant délibérément dans nos chaussures ! Ils peuvent ainsi à leur guise changer d'environnement si l'ennui les gagne. Certes le moyen utilisé n'est pas forcément très agréable pour lesdits cailloux si le porteur de chaussures est un adolescent qui n'a pas quitté ses baskets depuis quinze jours, mais bon je suppose que les organes olfactifs des cailloux ne sont pas très développés et qu'ils n'en sont donc pas trop affectés.

Il faut donc que je me fasse une raison et que je me console en me disant, en tant que républicain convaincu, que les cailloux ont, comme tout le monde, le droit reconnu par la Constitution d'aller et venir librement sur notre territoire.

Bienvenue donc.....au prochain caillou dans ma chaussure !

 

*****

 

Si vous souhaitez être averti de la publication des nouveaux articles inscrivez vous au blog ou à la newsletter

 

*****

 

Si vous avez aimé ces "palabres", peut être apprécierez vous le récit de mes randonnées et voyages sur mon blog Eldorad'Oc et mes chansons sur mon blog Canta-la-Vida, tous deux agrémentés de photos personnelles,  auxquels vous pouvez accéder en cliquant sur leur nom dans la bannière du haut.

 

Texte & Photos Ulysse



24/10/2019
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres