Palabres...

Palabres...

Pas si bêtes, les ânes !

 

 

medium_IMG_2426

 

 

Parmi les animaux domestiques, il en est un généralement mal aimé ou méprisé dont je veux prendre la défense aujourd'hui: il s'agit de l'Ane. On lui a fait une réputation d'animal stupide, têtu et vicieux. De fait, les expressions péjoratives qui lui font référence et que l'on prononce quand on veut insulter quelqu'un ne manquent pas, telles que: « bougre d'âne » ou « âne bâté » ou encore « ne fais pas l'âne! ». Même ce talentueux Lafontaine en fait un portrait peu flatteur dans sa fable "Le lion devenu vieux". Enfin n'oublions pas qu'autrefois on coiffait les mauvais élèves d'un bonnet d'âne...

Or cette réputation est tout à fait calomnieuse et seuls quelques rares esprits éclairés ont su reconnaître et célébrer la véritable nature affectueuse et subtile de l'âne, tels que le poète Henri James qui l'a célébré dans un poème et Stevenson qui en a fait un compagnon de voyage pour faire le tour des Cévennes.

Je veux donc aujourd'hui réhabiliter l'âne et vous inviter à le traiter avec considération. Il faut agir envers lui avec douceur si vous voulez qu'il se montre serviable et attentionné, comme je vais vous le montrer dans cette brève histoire imagée.

 

 

 

DSC07096

 

Il était une fois deux enfants, Romain et Emilie, qui se promenaient en forêt sur le dos de Martin, âne de bon lignage.

 

 

DSC07183

 

Soucieux de le ménager, ils s’arrêtèrent pour lui permettre de se reposer et de se restaurer. L’animal heureux de l’aubaine se mit à brouter l’herbe tendre de grand appétit.

 

DSC07188

 

Romain regardait Martin se régaler, attendri par le bonheur manifeste qu’il y prenait.

 

DSC07191

 

Mais au bout d’un quart d’heure, les enfants souhaitant reprendre leur périple, Romain voulut mettre fin au festin de l’âne. Il le lui signifia en agitant la corde et en lui disant « Allez, Martin on y va ! », tout ceci sans grand succès !

 

 

DSC07192

 

Voyant que Martin ne bougeait pas, Romain se mit en route et tira vivement sur le corde, mais l’âne ne bougea pas d’un iota.

 

 

DSC07197

 

Après quelques semonces verbales vertement exprimées, Martin accepta finalement de bouger mais dans le sens inverse de celui souhaité par Romain.

 

 

DSC07221

Romain se dit qu’en chevauchant l’animal et en lui battant les flancs, il pourrait le remettre en chemin : mais l’âne ne s’en émut guère et resta sur place. Romain ne put que constater son impuissance à le faire avancer.

 

 

DSC07244

 

Emilie s’approcha alors de l’âne et lui susurra quelques mots à l’oreille qui resteront un secret entre elle et lui .

 

 

DSC07224

 

Toujours est-il que l’âne, auquel Emilie avait probablement tenu des propos affectueux et respectueux, se mit à avancer, mené par Emilie au grand dam de Romain dont l’amour propre ce jour là fut mis à mal.

 

De cette histoire nous pouvons tirer une morale : Avec un âne, comme, au demeurant, avec les hommes, il est plus intelligent d'user de gentillesse et d'attention que de recourir à la contrainte ou la force pour arriver à ses fins.

 

*****

 

Si vous souhaitez être averti de la publication des nouveaux articles inscrivez vous au blog ou à la newsletter

 

*****

 

Si vous avez aimé ces "palabres", peut être apprécierez vous le récit de mes randonnées et voyages sur mon blog Eldorad'Oc et mes chansons sur mon blog Canta-la-Vida, tous deux agrémentés de photos personnelles,  auxquels vous pouvez accéder en cliquant sur leur nom dans la bannière du haut.

 

Texte & Photos Ulysse



01/11/2019
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres