Palabres...

Palabres...

La belle et l'amandier

 

A49

 

 

Perdu dans l'odorante garrigue,

Qui entoure le village de Fabrègues,

Au bord d'un chemin qui navigue,

Entre vignes séculaires et pinèdes,

Se dresse un vénérable amandier,

A l'écorce noire et rugueuse,

Dont la hauteur et le port altier,

Ne sont qu'apparences trompeuses,

Car ce bel amandier solitaire,

Transforme ses fleurs du printemps,

En amandes fort amères,

Que l'on recrache en jurant !

Mais n'allez pas croire que ses gènes,

Soient la cause de cette amertume,

Car le fautif est l'espèce humaine,

Envers qui l'amandier a une rancune,

Car trop souvent dans sa jeunesse,

Les hommes armés de triques,

Ont frappé ses branches avec rudesse

Pour le dépouiller de son viatique.

Mais voilà qu'une jolie demoiselle,

Vint à passer l'autre jour,

Qui de se voix douce et frêle ,

Lui tint cet aimable discours :

« Si vos amandes sont aussi tendres,

Que vous êtes fort et vigoureux,

Je serais heureuse de pouvoir en prendre,

Car elles doivent être dignes des dieux. »

Le vieil amandier sensible à cette délicatesse,

Contre les hommes oublia son fiel

Et répandit sur la demanderesse

Une pluie d'amandes douces comme le miel.

 

******

 

Si vous avez aimé ces "palabres" je vous invite à découvrir

mes chansons sur mon blog

 

Canta-la-Vida

 

IMG_4628 2

 

et le récit de mes randonnées et voyages sur mon blog

Eldorad'Oc

 

1148373562

 

auxquels vous pouvez accéder en cliquant sur leur nom

 

Texte & photo Ulysse

 



29/09/2020
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres