Palabres...

Palabres...

C'est la période de Chasse : rentrez vos vaches !

 
560571686

 

Vu les récents incidents de chasse qui se multiplient,

je crois utile de republier un ancien article

 

Dès que s'ouvre la période de chasse, je sors couvert ! Entendez par là que, pour mes randonnées, je me coiffe d'un superbe casque moto et me vêts d'un gilet pare-balles, car grands sont les risques que ma trajectoire croise celles des tirs des Nemrods qui hantent monts et vaux. A cette époque de l'année, en effet, notre pays, dit civilisé, déclare la guerre aux êtres qui ont le malheur d'être habillés de plumes et de poils et les porteurs de fusils arpentent le territoire en conquérants, occasionnant parfois des dégâts "collatéraux" comme l'on dit dans le jargon géopolitique. Si ces dégats collatéraux se limitaient à quelques plombs dans les fesses de leurs "collègues" ce serait comique. Le problème est que le bilan est beaucoup plus lourd (132 victimes dont 49 non chasseurs et 12 morts pour la période 2020- 2021) et révèle l'amateurisme et la dangerosité de certains chasseurs.

 

 

 

458193705Photo prise dans un affut de chasseurs

 

En outre la chasse pose des problèmes environnementaux car le million de chasseurs français (25% des chasseurs européens) tuent 50 millions d'animaux et dispersent du plomb, très toxique, dans la nature : soit 6000 tonnes. Sans compter le plastique des cartouches et les déchets divers : gobelets plastiques, paquets et mégots de cigarettes  que les chasseurs sont censés ramasser !

 

 

 

DSCF2855

 

De plus, 64 espèces d’oiseaux sont aujourd’hui chassées en France, alors que la moyenne en Europe est de 24 ! Triste record ! Mais le pire est que nous chassons le plus grand nombre d’espèces en mauvais état de conservation dans l’UE ! En moyenne, les pays européens ne permettent la chasse que de 5 espèces menacées, contre 20 en France. Le pire est que certains chasseurs"voyous" tuent des espèces protégées comme ce rapace (un épervier je crois) que j'ai trouvé au bord d'un sentier de randonnée.

 

fox-4589927_960_720

 

De même en France, renards, fouines, martres, belettes, corneilles, pies, corbeaux, corneilles, geais et étourneaux sont depuis 2017* classés sur une liste noire des «animaux susceptibles d’occasionner des dégâts » et peuvent être "détruits" (c’est le terme officiel) toute l’année en toute légalité, sans quotas ! Des millions d’animaux sauvages sont ainsi massacrés, par tir, piégeage, déterrage.

 

  • Auparavant on les dénommait "animaux nuisibles" !

 

IMG_8141

 

 

Ces animaux sont officiellement accusés de commettre des dégâts sur les activités agricoles, d’élevage ou sur la faune et la flore sauvages. Mais la réalité est que certains de ces animaux sont des prédateurs des gibiers d’élevage inadaptés à la vie sauvage et destinés à améliorer le tableau de chasse des chasseurs, (faisans, perdrix, lapereaux…). Les chasseurs n'aiment pas la concurrence !

 

Cette règlementation "scélérate"  a de graves conséquences, sur les populations de ces espèces, mais aussi sur l'environnement. D’innombrables données scientifiques ont clairement établi l’utilité des prédateurs naturels car ils sont des maillons essentiels à l’équilibre d’un milieu, en régulant notamment les populations de divers rongeurs.

 

wild-boar-2626185_1920

 

Les chasseurs feront valoir que certaines espèces causent de réels dégâts aux cultures ou aux forêts. Certes, je ne nie pas ce problème pour certains gros gibiers comme le sanglier ou les cervidés, encore qu'il faille rappeler que l'explosion de la population des sangliers a été favorisée par les chasseurs eux mêmes friands de ce gros gibier. J'ai notamment vu au cours de mes randonnées des fûts de maïs (pratique d'agrainage) dispersés dans les forêts pour les nourrir et les attirer.


D'autres mettront en avant le souci de préserver les caractères culturels de la ruralité et les traditions. Cela me fait sourire (jaune)  quand au cours d'une balade en forêt on croise des faisans nourris au grain et lâchés de l'avant veille qui se dirigent vers vous dans l'espoir que vous leur donniez de la nourriture. Noble tradition !

 

15151512_378900255775234_2142081632_n

 

 

De fait il faudrait limiter la chasse à  la régulation des espèces posant problème en la confiant à des chasseurs «professionnels» (agents de l'ONF ou chasseurs sélectionnés) qui interviendraient certains jours déterminés à l'avance hors week-end, ce qui permettrait aux autres usagers de la nature d'en jouir les autres jours en toute sécurité.

 

Mais j'ai conscience qu'aucun gouvernement n'osera prendre une telle mesure, aussi, à tout le moins, devrait-on  interdire la chasse le dimanche pour permettre aux gens qui travaillent de pouvoir se balader dans la nature sans risque pendant le week-end. Et puis on devrait également laisser se développer la population de loups* qui contribueraient à cette régulation, en aidant bien évidemment en contrepartie techniquement et financièrement les  bergers à se protéger de ses éventuelles attaques sur les troupeaux.

 

*Contrairement à ce que les contes affirment le loup n'attaque jamais l'homme

 

 

IMG_2072

 

Il faudrait aussi sanctionner sévèrement les débordements des chasseurs causés par leur maladresse, leur méconnaissance de la faune et leur incivilité : accidents de chasse, panneaux et bouteilles mitraillés, cartouches abandonnées, tirs sur espèces protégées etc....

 

 

P4220036

 

La chasse étant légale en France il ne s'agit pas de diaboliser les chasseurs dont la majorité agit selon les règles, mais que l'on en limite au maximum son exercice, car n'étant pas nécessaire à la survie de l'humanité comme elle a pu l'être dans le passé, je ne comprends pas le plaisir que l'on prend à tuer des animaux. Les amérindiens qui dépendaient de la chasse pour survivre (nourriture et vêtements) remerciaient l'âme des animaux qu'ils tuaient. Quand j'ai la chance au cours d'une randonnée d'apercevoir un animal sauvage, de pouvoir admirer son élégance, de croiser son regard, je ressens à la fois la prodigieuse diversité du monde vivant et une profonde "fraternité" avec ces êtres avec lesquels nous partageons notre planète.

 

En attendant que cette réforme se fasse (je n'y crois pas trop, vous vous en doutez) sortez couverts et rentrez vos vaches !

 

*****

 

Si vous avez aimé ces "palabres", peut être apprécierez vous le récit de mes randonnées et voyages sur mon blog Eldorad'Oc et mes chansons sur mon blog Canta-la-Vida, tous deux agrémentés de photos personnelles,  auxquels vous pouvez accéder en cliquant sur leur nom dans la bannière du haut.

 

Texte & Photos* Ulysse

*Sauf tête de renard Image parrottonara de Pixabay

et sanglier Image parDmitry Abramov de Pixabay





14/11/2021
24 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres